Dom Juan 2.0

« Oh ! Monsieur, attendez que je soyons mariés, je vous prie ; après ça, je vous baiserai tant que vous voudrez » Ils étaient 175 à rire à gorge déployée en entendant Charlotte parler ainsi à Dom Juan. Et pourtant, les élèves savent bien qu’au 17e siècle, baiser veut dire donner un baiser, embrasser. Leurs professeurs de français, Mmes Legros, Maury, Seuzaret et M. Gonzalez le leur avaient expliqué.

 

Ce n’étaient pas les occasions de rire qui ont manqué lors de ce spectacle très réussi au théâtre Jérôme Savary.

Que ce soit la mise en scène, le texte de Molière, le jeu de l’acteur interprétant Sganarelle ou celui jouant sur scène le metteur en scène, les quiproquos (la fameuse scène où Dom Juan doit faire croire en même temps à deux paysannes que seule l’une d’elles a ses faveurs), tout cela a été salué par les élèves (les 5 classes de 3e et 2 classes de 4e).

Dom Juan est certes une comédie mais le texte de Molière est aussi profond quand il évoque les relations entre homme et femme ou l’impiété de Dom Juan. La mise en scène très enlevée de la Compagnie des Asphodèles a parfaitement mis en valeur la pièce de Molière.

 

A l’issue de la représentation, les comédiens sont restés sur scène pour répondre aux questions des élèves.

Nous en profitons pour remercier l’équipe du théâtre de Villeneuve et bien sûr la Compagnie des Asphodèles pour nous avoir proposé ce beau moment de théâtre.

Georges Delgrande (référent culture)